Accueil Conseils 12 conseils pour continuer à faire du kitesurf en hiver

12 conseils pour continuer à faire du kitesurf en hiver

par ZoomKITE.com
pratiquer le kitesurf en hiver comment surmonter le froid astuces et conseils zoomkite

Pratiquer le kitesurf en hiver n’est pas une chose très agréable quand on redoute le froid. En effet, se changer à l’arrière de sa voiture dans un vent cinglant pour entrer dans une eau glaciale peut rapidement devenir frustrant voir démotivant si l’on n’y est pas préparé. Toutefois chaque hiver, on remarque de plus en plus de kitesurfeurs bravant les températures hivernales pour quelques heures de bonheur. Alors comment font-ils ? Qu’est-ce qui les motive ? Dans cet article nous allons vous fournir quelques-unes de leurs astuces pour que vous puissiez vous aussi rentrer le soir et dire fièrement : « J’y étais ! J’étais sur l’eau en hiver et c’était bien ! »

Comment réussir sa session de kitesurf en hiver ?

Il n’y a pas vraiment de secret, réussir une session de kitesurf en hiver passe par une longue préparation physique, mentale et matérielle. Cette période de l’année met le corps à rude épreuve et bien que celui-ci puisse y répondre avec un peu d’entraînement, une mauvaise interprétation des relevés météo ou la casse d’une ligne de kite dans une eau à quelques degrés peut être fatale. Avant chaque sortie kitesurf en hiver, il est donc important de prendre quelques minutes pour réaliser une petite vérification de nos capacités à affronter des températures très basses.

1) Soyez en forme physiquement

Cela peut paraître étonnant et pourtant ce premier point est souvent négligé par certains pratiquants. Souhaitant absolument aller naviguer après une semaine de travail, de nombreux kitesurfeurs font passer leur passion au détriment de leur sécurité. Fatigue, gueule de bois, toux passagère, si une bonne douche glacée en atténue rapidement les effets sur le moment, sur le long terme c’est une autre histoire.

Il faut savoir en effet que le corps humain peut s’adapter à pratiquement tout type d’environnement, dans la limite bien sûr de ses capacités naturelles. Il lui est donc possible de s’immerger entièrement dans une eau à quelques degrés pendant un certain temps. Ces conditions extrêmes activeront plusieurs mécanismes de défense qui l’aideront à maintenir une température interne de 37 degrés nécessaire à son bon fonctionnement. Ces défenses consomment toutefois énormément d’énergie. Si votre corps été déjà en train de mobiliser ses ressources pour lutter contre un rhume, vous remettre d’une blessure ou d’un manque de sommeil, vous allez alors accentuer ses dépenses et détourner une partie de cette énergie pour affronter le froid. Votre rémission n’en sera donc que plus compliquée et votre résistance aux basses températures plus faible.

2) En hiver adaptez votre alimentation

Comme expliqué dans le paragraphe ci-dessus, le corps humain consomme de l’énergie pour pouvoir assurer son fonctionnement. Cette énergie, il la trouve principalement dans les aliments qu’il ingère chaque jour. S’il est possible de se contenter d’une petite salade en été, les agressions hivernales le poussent toutefois à en brûler davantage pour maintenir une température et des défenses immunitaires optimales.

Il est donc important de bien manger quand on pratique le kitesurf l’hiver, car cette consommation calorique est grandement augmentée lors d’une activité sportive. Le corps doit assurer ses défenses, maintenir une bonne température de fonctionnement et alimenter ses muscles. Il est donc primordial d’adapter son alimentation pour emmagasiner suffisamment d’énergie pour votre session de kite. Parmi les aliments riches en énergie, on retrouve : du poisson (hareng, sardine, maquereau…), des fruits protéoléagineux (noix, noisette, amande…) ou encore des féculents, notamment les légumes secs (lentilles, haricots blancs, flageolets, pois cassés…).


3) Habillez-vous chaudement : combinaison, gants, chaussons, cagoule néoprène…

Vous êtes en pleine forme et vous avez bien mangé ? Il est temps de se préparer à sortir affronter l’hiver. Et cela passe par un équipement adapté aux conditions extérieures. Terminé les shorts de bain et les petites combinaisons moulantes, en cette période de l’année, on sort l’artillerie lourde ! Combinaison intégrale, gants néoprène, top, cagoule et chaussons épais… Le but étant de couvrir un maximum de peau pour ralentir les effets du froid sur l’organisme.

En hiver, n’hésitez pas à investir dans du matériel de protection haut de gamme si vous souhaitez pratiquer le kitesurf régulièrement pendant cette saison. En effet, pour se défendre le corps humain va naturellement recentrer le sang vers les organes vitaux afin de conserver la chaleur nécessaire à leur bon fonctionnement. Ce mécanisme de défense aura pour effet de délaisser les extrémités (pieds, mains, doigts, orteils) qui se retrouveront alors moins irriguées et donc fragilisées. Afin de leur permettre de continuer à recevoir une quantité de sang suffisante pour fonctionner correctement et diminuer les risques d’engelures, il est nécessaire d’assurer une protection thermique optimale sur l’ensemble de votre corps.

Astuce Membre Zoomkite.com :

Lors du choix de votre équipement, pensez également à vous…

Ce contenu a été restreint aux utilisateurs connectés uniquement. Veuillez vous identifier pour voir ce contenu.

4) Vérifiez bien votre matériel de kitesurf

Votre matériel de kitesurf est soumis à l’environnement marin et subit d’importantes contraintes physiques. S’il est possible d’en prolonger la durée de vie en l’entretenant régulièrement, l’action combinée du sel, du sable et du vent finira inexorablement par en venir à bout. En hiver, la casse d’une ligne, d’un élément de la barre où le dégonflage d’une aile de kitesurf peut avoir des conséquences dramatiques dans une eau glaciale. C’est pourquoi il est important de le vérifier très souvent et de réparer ou remplacer toute pièce abîmée sans tarder.

5) Apprenez et anticipez la météo du jour

Vérifiez toujours la météo avant de partir pour une session de kitesurf en hiver. En plus de la direction et de la force du vent, regardez également la couverture nuageuse, la température ambiante ainsi que l’heure du coucher du soleil. Ces données vous permettront de choisir le meilleur moment pour aller naviguer. Vous diminuerez ainsi les effets du froid en allant pratiquer le kitesurf pendant les heures chaudes de la journée (généralement entre 12h00 et 14h00). Une faible couverture nuageuse vous permettra de bénéficier de la chaleur des rayons du soleil et connaître l’heure de son coucher vous évitera d’être surpris par la nuit. Celle-ci pouvant tomber très rapidement à cette période de l’année.

6) Faites des sessions courtes pour économiser vos forces

En saison hivernale, ne vous fatiguez pas inutilement. Votre corps dépense assez d’énergie comme ça pour lutter contre le froid, ne lui en demander pas plus qu’il ne peut en supporter. Surestimer vos capacités n’aura en effet qu’une seule conséquence: celle d’accentuer votre fatigue, diminuant ainsi vos défenses immunitaires et de tomber malade. Vous risqueriez alors de passer les 5 prochains jours au lit avec un gros rhume pendant que vos amis s’amuseront sur l’eau sans vous. Il n’y a rien de plus frustrant !

Oubliez donc les figures engagées, révisez les bases. Profitez de cette saison pour perfectionner vos sauts, vos virements de bord et les petits tricks que vous avez l’habitude de passer. Ce sont souvent ces mouvements anodins qui sont à l’origine de figures plus difficiles à passer. En faisant de petites sessions, vous pourrez ainsi en augmenter facilement le nombre, vous habituer plus facilement au froid et passer plus de temps sur l’eau pendant l’hiver. Au retour des beaux jours, l’expérience emmagasinée pendant cette période vous permettra d’avoir de solides connaissances pour débloquer d’autres techniques.

En parlant de session courte, faites donc une pause dans la lecture de cet article et profitez-en pour visionner cette magnifique vidéo de kitesurf au milieu des icebergs !

7) Ne restez pas immobile !

L’exposition prolongée au froid est l’une des premières causes d’hypothermie. Ne restez donc jamais statique et faites le nécessaire pour que votre corps dégage et conserve naturellement de la chaleur. Pour cela une seule solution restez en mouvement ! Si vous venez d’arriver sur le spot de kitesurf, ne perdez pas de temps à discuter ou à hésiter. Si vous êtes là, c’est que vous avez préalablement vérifié les prévisions météo et que vous êtes motivé. Perdre du temps ne fera que vous refroidir et vous donner une raison de ne pas aller à l’eau. Alors, foncez, vous discuterez plus tard autour d’un bon thé chaud !

8) Pratiquez le kitesurf en groupe

L’effet de groupe est un bon facteur pour se dépasser et se motiver à naviguer dans des conditions extrêmes. Si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre coté pour aller naviguer en hiver, pensez à appeler vos amis. Outre le fait d’être plus enclin à entrer dans l’eau froide en voyant vos potes le faire également, naviguer en groupe permet d’augmenter votre sécurité. En cas de problème, vos amis pourront ainsi venir vous aider très rapidement et déclencher les secours si nécessaires. Les chances de survie étant fortement diminuées dans une eau à quelques degrés, gardez toujours un œil les uns sur les autres !


9) Entraînez-vous à résister au froid

Comme expliqué au début de cet article, le corps humain peut s’adapter à la plupart des environnements extérieurs grâce à plusieurs mécanismes de défense. Ces derniers lui permettent notamment de supporter des températures situées largement en dessous ou au-dessus de celles nécessaires à son bon fonctionnement. Il est possible de différer le moment ou ces mécanismes s’activeront en habituant doucement son corps à un nouvel environnement. C’est ce qu’on appelle l’acclimatation.

Parmi toutes les techniques d’acclimatation au froid, la plus simple reste de s’exposer régulièrement à de basses températures. Vous pouvez donc commencer par réduire progressivement la température de votre douche, baisser le thermostat du chauffage et vous forcer à sortir lorsqu’il fait froid. Si cela n’est pas forcement des plus agréable au début, vous verrez au fil du temps que cela deviendra normal pour votre corps. Celui-ci acceptera ainsi beaucoup mieux les brusques changements de température.

10) Fuyez l’hiver, partez à l’étranger

Enfin si mal grès toutes ces astuces et conseils, vous ne parveniez pas à vous motivez pour naviguer en kitesurf cet hiver, sachez qu’ailleurs sur la planète c’est l’été ! Si vous avez le temps et les moyens, pourquoi ne pas quitter la grisaille française pour prendre l’avion vers une destination plus chaleureuse ? Brésil, Philippines, Australie, Afrique du Sud, Antilles, chaque année de nombreux Français sautent le pas et partent naviguer sous le soleil pendant quelques semaines où quelques mois. C’est le cas d’Isabelle qui parcourt régulièrement le globe à la recherche de nouveaux spots ou pratiquer sa passion.

11) Découvrez le snowkite

Le saviez-vous ? Le kitesurf se pratique aussi sur la neige ! Si vous êtes trop frileux pour entrer dans l’eau, peut-être apprécierez-vous de rester au sec en découvrant les joies du snowkite ? Le principe reste le même sauf que vous remplacerez votre planche de kite par un snowboard ou une paire de skis. Les sensations sont un peu différentes, mais le plaisir reste toujours aussi grand ! Pour découvrir en quoi consiste le snowkite, prenez quelques minutes pour visionner la superbe vidéo ci-dessous.

12) Quelques accessoires pour rendre sa session plus confortable

Parce qu’il n’est pas toujours agréable de se plonger dans l’eau froide ou de se changer dans un vent frais, voici quelques accessoires qui vous faciliteront la vie pendant votre session de kitesurf cet hiver :


Le cintre chauffant est un petit gadget à avoir absolument chez soi si l’on pratique souvent le kite en hiver. Nos combinaisons mettent en effet plus de temps à sécher avec le froid et l’humidité ambiante et il n’est vraiment pas agréable de les enfiler à nouveau encore mouillées. Cet accessoire accéléra leur temps de séchage et vous permettra de toujours avoir une combinaison sèche lors de votre prochaine session !

Un tapis de change : Quand il fait froid, ranger ses affaires trempées et pleines de sable peut devenir un véritable supplice. On fait alors rarement le difficile et on jette tout dans le coffre de la voiture. C’est toutefois le meilleur moyen pour l’imprégner d’une odeur assez tenace de vase, d’algues, de sueur et de la tapisser de sable et de petits coquillages. Si vous ne souhaitez pas être de corvée de ménage en rentrant, emportez toujours ce tapis de change avec vous.

Le poncho : Ceux qui peuvent se changer à l’abri du vent ou dans leur van n’en ont pas forcement conscience, mais retirer une combinaison mouillée dans un vent glacial peut devenir un véritable challenge. Simplifiez-vous la vie et optez pour un poncho pour pouvoir vous changer au chaud !

Articles similaires

Laisser un commentaire