Accueil Matériel Marquer et identifier correctement son matériel de kitesurf

Marquer et identifier correctement son matériel de kitesurf

par ZoomKITE.com
673 vues
marquage materiel kitesurf identification equipement nouvelle reglementation kite

Le 6 mai 2019, suite à de nombreux déclenchements inutiles des secours en mer, un arrêté fut pris par les autorités pour compléter la division 240. Ce texte visant à renforcer la sécurité des navires et embarcations de moins de 24 mètres rendit obligatoires dès le 1er juin 2019 l’identification et le marquage du matériel de kitesurf. Aujourd’hui, malgré une communication importante des diverses institutions nautiques, force est de constater que cette pratique reste encore inconnue pour de nombreux pratiquants de kitesurf.

Pourquoi faut-il marquer son matériel ?

Inscrire ses coordonnées personnelles sur son équipement de kitesurf possède deux avantages majeurs. Le premier mis en avant par les secours en mer est de permettre à ces derniers d’identifier rapidement le propriétaire de l’aile ou de la planche perdue. Ils peuvent alors le contacter pour savoir si celui-ci est parvenu à regagner le rivage par ses propres moyens.

Si aucune coordonnée n’est indiquée sur le matériel retrouvé, des recherches seront entreprises. Le déclenchement des secours en mer mobilise alors d’énormes ressources humaines et matérielles. Celles-ci peuvent toutefois se révéler inutiles si le kitesurfeur concerné a pu se mettre à l’abri sur la terre ferme. Elles continueront cependant aussi longtemps que nécessaire, et ce jusqu’à ce que la personne recherchée soit retrouvée. Un signalement tardif prive donc les secours d’une partie de leurs moyens qui auraient pu être déployés sur une autre intervention. C’est pourquoi il est important de marquer son matériel de kitesurf pour qu’ils puissent rapidement savoir s’il faut ou non poursuivre les recherches..

Le deuxième avantage est d’ordre financier puisqu’il concerne directement le porte-feuille du pratiquant. En cas de planche ou d’aile de kitesurf perdue, il faudra bien entendu la remplacer et donc en racheter une nouvelle. Ne serait-il pas plus judicieux plutôt que de débourser à nouveau plusieurs centaines d’euros, de simplement inscrire ses coordonnées personnelles sur son matériel ? Il sera ainsi possible d’espérer le retrouver quelques jours plus tard grâce à l’entraide des gens de la mer.

Que dit la réglementation ?

L’identification du matériel de kitesurf est détaillée au sein de la division 240. Il s’agit du texte qui réglemente les conditions et matériels de sécurité pour la navigation de plaisance avec des navires et embarcations de moins de 24 m. Ci-dessous un extrait de l’Article 240-2.11 relatif au marquage des planches aérotractées.

Les planches aérotractées comportent un identifiant de la personne, physique ou morale, qui en est le propriétaire et permettant de la contacter. Cet identifiant, en caractères d’un centimètre minimum de hauteur, doit être inscrit sur la voile ou sur un support qui en est solidaire. Il doit être constitué soit par le nom soit par les coordonnées téléphoniques ou électroniques du propriétaire ou par plusieurs de ces identifiants.

Lire le texte intégral sur le site Legifrance

Comment identifier son équipement de kitesurf ?

Il existe aujourd’hui de nombreuses manières pour inscrire ses coordonnées personnelles sur sa planche et son aile de kitesurf. Parmi elles, quatre ont retenu notre attention.

1 – La bande adhésive de Blenderm

Le Blenderm est régulièrement utilisé pour les petites réparations sur les ailes de kitesurf. Il se présente sous la forme de patchs ou d’un rouleau d’adhésif transparent. Totalement imperméable et ne laissant pas de trace de colle lors du retrait, le Blenderm fut rapidement prisé par les kitesurfeurs souhaitant marquer leur matériel à moindres coûts.

Marquage au Blenderm d’une aile de kitesurf par Philippe (Forums gong-galaxy.com)

Pour effectuer un marquage propre sur votre aile ou votre planche, appliquez un premier patch de Blenderm sur le support concerné préalablement nettoyé. Inscrivez-y vos coordonnées au feutre indélébile puis recouvrez-le d’un second patch un peu plus grand.

2 – Les étiquettes de la Fédération française de Vol libre

Afin de répondre à la nouvelle réglementation en vigueur, la F.F.V.L propose dans sa boutique en ligne des étiquettes prêtes à l’emploi. Outre le fait de se mettre aux normes, ces petits autocollants sont un excellent moyen d’afficher votre soutien à une fédération qui œuvre chaque jour pour la préservation de notre sport. On recommande !

etiquette-ffvl-autocollant-pour-le-marquage-et-identification-equipement-kitesurf-marquer son materiel de kite
Pour commander votre étiquette, rendez-vous sur Boutique.ffvl.fr

3 – Les étiquettes Etikite

La société Etikite confectionne depuis quelque temps des étiquettes préimprimées avec vos coordonnées. Contrairement à celles disponibles sur le site internet de la F.F.V.L, les vignettes Etikite se fixent directement dans le bridage grâce à un collier plastique. De quoi rassurer ceux qui ne souhaitent rien coller sur leur aile de kitesurf.

Présentation des étiquettes Etikite

4 – Une pochette cousue pour y glisser vos coordonnées

C’est ce que propose l’Atelier du Ride basé à Paris ! En plus de réaliser la réparation des voiles de kitesurf, cette société effectue également la pose d’une petite pochette étanche sur votre aile. Elle peut être positionnée sur l’oreille ou à l’endroit de votre choix sur simple demande. Une fois le travail terminé vous pourrez y glisser une étiquette avec vos coordonnées personnelles et la retirer facilement lorsque vous revendrez votre équipement. Une idée simple et très pratique pour marquer votre matériel !

marquage-des-aile-et-planche-de-kitesurf-pochette-etanche-pour-identification

Que faire si je trouve ou perds du matériel de kitesurf ?

La première chose à faire est de contacter le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (C.R.O.S.S) au numéro de téléphone suivant : « 196 » ou par VHF sur le canal « 16 » si vous vous trouvez en Mer. Vos informations pourront ainsi permettre le déploiement des secours en Mer ou le cas échéant d’éviter leur déclenchement en leur signalant que vous en êtes propriétaire et que vous avez réussi a regagné le rivage sain et sauf.

Si ensuite vous ne parvenez pas à identifier le propriétaire ou à récupérer votre équipement immédiatement, essayez de déposer une annonce sur les réseaux sociaux, les sites de petites annonces ou les forums de votre région. S’il s’agit d’une planche ou d’une aile que vous avez retrouvées, ne donnez jamais de détails précis les concernant comme la présence d’un autocollant ou d’une réparation et attendez que quelqu’un se manifeste. Ceci permettra de vérifier par quelques questions que le matériel est bien le sien.

Si vous retrouvez votre équipement par l’intermédiaire d’un autre pratiquant, ne soyez pas radin ! Même si la récompense n’est pas obligatoire elle fera toujours plaisir à celui ou celle qui vous aura permis de retourner rapidement à l’eau. Alors, payez votre tournée au bar et organisez ensemble votre prochaine session !

S.N.S.M : Ils se portent bénévolement à votre secours

La société nationale de sauvetage en mer (S.N.S.M) est une association reconnue d’utilité publique. Elle effectue la plupart des opérations de sauvetage au large des côtes Française. Ce sont ses membres qui se porteront bénévolement à votre secours si vous rencontrez un jour des difficultés en Mer.

Sa mission bien qu’extrêmement importante pour les usagers de la mer est cependant financée en majeure partie grâce à la générosité du public (dons, legs) et de partenaires privés (mécénat). Il ne tient donc qu’à nous de soutenir leur action pour continuer à faire tourner leurs moteurs, entretenir la coque des bateaux et encourager la formation des nouvelles recrues.

Bon ride !

Articles similaires

Laisser un commentaire